Le speed riding : le sport qui associe ski et parapente


Le speed riding est une discipline qui s’effectue en pleine nature. Elle est basée sur l’association du ski et du parapente. Dans la pratique de ce sport, l’objectif est de rester tout en avançant le plus vite possible. Le participant doit être équipé d’une petite voile et d’une paire de skis. Ce sport se définit, ainsi, par l’alternance entre le vol et la glisse.

Des mini voiles adaptées au speed riding  

Outre la sellette, le casque, le masque et la paire de skis, la mini-voile fait partie des matériels indispensables de la pratique du speed riding. Grâce à cet équipement, les fans de cette discipline arrivent à profiter des remontées mécaniques. Généralement, l’étendue de l’aile de la mini voile varie selon les compétences du pilote. Plus il est chevronné dans le domaine, plus la surface de l’aile diminue. Ainsi, un pilote expérimenté n’a aucune difficulté à défier la neige et d’alterner glisse et vol. Généralement, la superficie des ailes de speed riding est entre 16 et 8 m². À noter que les stages de speed riding sont réservés exclusivement aux skieurs expérimentés à partir du niveau 3.

speed-riding.jpg

Où pratiquer le speed riding ?

D’une manière générale, le speed riding s’effectue sur une piste réservée pour permettre à ses fans de profiter pleinement et en toute tranquillité cette discipline. En France, nombreuses sont les pistes réservées aux pilotes chevronnés, pour ne citer que La Clusaz, en Val d’Isère, Les Arcs, Tignes et Grand-Bornand. L’accès à ces pistes se fait généralement par réservation. L’apprentissage de cette discipline doit aussi se faire auprès d’une bonne école.

piste-speed-riding.jpg

En effet, avec quelques exercices avec l’accompagnement d’un moniteur expérimenté, tout le monde peut pratiquer en toute sécurité le speed riding. C’est pourquoi le choix d’un centre de formation ne doit pas être fait par pur hasard. L’idéal est de ne miser que sur les écoles avec plusieurs années d’expérience dans le domaine.